Blog Rps Boxe - L'investissement dans l'enseignement

Blog Rps Boxe - L'investissement dans l'enseignement

 

Ensuite il a fallu partir à l’armée ?

Effectivement, après le BAC je n’étais pas très motivé pour travailler dans la compta, donc j’ai devancé l’appel et je suis parti. Heureusement pas loin, à l’Ecole Interarmées des Sports de Fontainebleau. On est 1977.

Ça m’a permis de continuer à m’entraîner et de mettre les gants avec des gars de la BF comme Michel MOUTH ou André PANZA , de rencontrer Jean Marie JECKER . Il y avait aussi un bon pool de boxeurs d’anglaise comme Stéphane FERRARA ou Rufino ANGULO mais c’était un peu un monde à part.

Et au retour ?

Quand je suis revenu à la vie civile , j’ai trouvé du boulot dans une banque comme caissier principal mais parallèlement  le soir je donnais des cours à Léo Lagrange à  Clichy sous Bois et j’ai tout de suite compris que la banque et moi ça ne durerait pas toute la vie .

J’étais vraiment bien dans l’enseignement de la boxe et je voulais essayer d’en vivre.

A ce moment tu as passé un premier diplôme ?

Exact, j’ai fait un stage d’une semaine à Nice pour passer le monitorat fédéral. C’était bien sympa. J’étais avec les frères Borg entre autres. Il y avait une bonne ambiance.

L’examen s’est bien passé car j’avais déjà beaucoup de pratique.

Après tu as commencé à travailler dans cette branche plus sérieusement ?

Ensuite j’ai ouvert une section dans la ville ou j’habitais Courtry.

Puis on m’a proposé d’ouvrir une autre section dans un club privé à Villemomble , le cercle Bergougnioux .

J’ai tout pris . je travaillais encore à la banque à l’époque.

Au niveau de l’organisation ça n’a pas posé de problèmes ?

Un peu, c’était serré quoi !  Déjà il a fallu faire comprendre à mes patrons que je pouvais pas  rester le soir après l’heure théorique  de fin de service, je ne me suis pas fait des amis sur ce coup la !

Il faut dire qu’après j’ai été embauché aussi par la ville de Gagny pour initier des gamins après l’école le lundi soir.

En même temps je préparais le BEES 1er ° .

Donc le lundi j’enchaînais Gagny puis Clichy. Le mardi j’enchaînais  Villemomble puis Courtry, le mercredi j’allais m’entraîner soit à Bobigny chez Bernard LE PREVOST en BF soit  en Anglaise  chez Michel MAGUIRE à Saint Maur  . Jeudi Gagny puis Clichy, Vendredi Courtry puis Villemomble et le samedi matin Canne de combat et  entraînement compétiteurs à Courtry.
Boxe Francaise clichy sous bois                                               Boxe fra,caise Clichy sous bois                           

Tu avais le temps de voir les copines ?

Je devais le trouver mais je n’ai jamais zappé un cours pour elles, de toute façon je ne pouvais pas, si je n’étais pas à la salle ça ne tournait pas !

C’était un peu le délire j’étais en tenue de BF de 5/6h du soir à  22h/22h30. Trempé car je mettais les gants à chaque cours quasiment, je conduisais avec les bandes pour ne pas perdre de temps. J’arrivais toujours limite juste à l’heure.
 
 
Rédigé le  9 oct. 2009 9:32  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site